FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS

FORUM DE L'ASSOCIATION DES AMIS DES MYASTHÉNIQUES
A.A.M.M.

Les bons conseils ne remplaceront jamais un Médecin
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premières assises nationales du médicament Plaidoyer pour un accès équitable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
My Ahmed
Médecin et Administrateur du Forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7869
Age : 73
Quelle est ta Maladie ? : Médecin
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Premières assises nationales du médicament Plaidoyer pour un accès équitable    Dim 13 Déc 2015 - 18:43


Plaidoyer pour un accès équitable

Écrit par Ouardirhi Abdelaziz




Premières assises nationales du médicament


Le Ministère de la Santé organisera les 1ères assises Nationales du Médicament et des Produits de Santé les 11 et 12 décembre 2015 sous le thème : «La Politique Pharmaceutique Nationale : cadre commun pour garantir l’accès équitable aux médicaments et Produits de Santé ». L'Evènement est placé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Le médicament sera au cœur des débats dès aujourd’hui, dans le cadre des premières assises nationales du médicament et des produits de santé. Un événement très important initié par le ministère de la santé et qui arrive à point nommé puisque c’est un sujet qui intéresse tous les Marocains dans leur vie quotidienne. Le médicament ne laisse personne insensible car il touche à la santé de tous, à celle des enfants, des familles et partant, à ce qu’il y’a de plus précieux.

Depuis plusieurs années, la politique, qui a toujours prévalu, était inadaptée, inéquitable, autant dire, une politique qui ne servait aucunement le malade. Elle se préoccupait uniquement des intérêts des laboratoires qui fabriquent ces médicaments, des grossistes et des pharmaciens d’officine. Les lobbys puissants pesaient de tout leur poids et influence.
On a encore en mémoire le fameux rapport parlementaire publié au mois de Novembre 2009 qui avait mis à nu la cherté anormale des prix des médicaments au Maroc.

Et comme toujours, ce sont les pauvres, les économiquement démunis, les chômeurs, la veuve et l’orphelin qui sont les premiers à pâtir de cette cherté et qui se retrouvent privés de médicaments, ces derniers étant tout simplement hors de la portée de leurs maigres bourses. Un changement de politique du médicament devenait nécessaire.

Une réelle volonté politique

La suite on la connait. Avec le nouveau gouvernement de Benkirane et la nomination du Pr El Houssaine Louardi à la tête du département de la santé, l’accessibilité aux médicaments a été inscrite au rang des priorités du ministre de la santé.
Celui-ci n’a jamais caché que le droit pour tous à la santé, tel que le proclame la nouvelle constitution de 2011, implique de facto le droit aux médicaments et surtout à leur accessibilité. Dans un souci d’équité, de justice sociale, de cohérence, de respect de l’éthique et de la déontologie, le ministre de la santé a pris la décision courageuse de faire baisser les prix de près de 2.000 médicaments. Ces baisses ont surtout concerné les molécules destinées aux traitements des pathologies chroniques; ce qui a profité à un très grand nombre de patients. Aujourd’hui, de réelles opportunités s’offrent aux décideurs pour déployer davantage d’efforts dans l’objectif de garantir à tous les citoyens l’accès équitable aux médicaments et aux produits de santé.

Accès équitable aux médicaments

Pour le professeur Louardi, l’accessibilité équitable aux soins et aux médicaments, quel que soit le lieu d’habitation ou les moyens financiers des uns et des autres, est une question de justice sociale, d’équité et de solidarité qui constituent les principes fondamentaux de la politique nationale en matière de santé. Dans une de ses interventions, le ministre de la santé s’est ainsi exprimé: «Notre souci constant en matière d’accès aux soins pour notre population s’attache justement à la réduction des inégalités choquantes et pénalisantes dont les premiers à souffrir sont celles et ceux qui sont pauvres et vulnérables».

Faire de cette reconnaissance du droit à la santé une réalité dans le quotidien de tous les habitants du Maroc est la véritable raison de la réforme qui est entreprise aujourd'hui. Pour le Maroc, il s'agit d'un enjeu majeur. La capacité de reformer en profondeur le système de santé constitue en effet un test pour la démocratie et la solidarité. Cette nouvelle reforme cherche à répondre de façon équilibrée à différentes exigences, premièrement centrer les soins sur les problèmes et les attentes des gens, lutter contre les exclusions et promouvoir la santé. En 2e lieu, il est question d’anticiper les réponses aux défis des mutations en matière de santé de la société marocaine. En 3e lieu, la nouvelle réforme devra permettre de construire un système durable et efficient. Au cœur de cette réforme, se situe la volonté de réaliser concrètement le droit à l'accès aux soins et à la santé pour tous les Marocains, en prenant en considération l'ensemble des déterminants de la santé, tout en construisant un système de santé performant, en mesure d'assurer la pérennité du changement attendu.

Des prix abordables

Pour assurer l'accès aux médicaments essentiels , une importante condition préalable est que les prix soient abordables , mais dans les faits dans la réalité qui est vécue au quotidien par nombre de nos concitoyens , les prix des médicaments en général et des princeps et de l’innovation en particulier restent un handicap majeur pour l’accessibilité de la majorité des patients .

Nous savons depuis fort longtemps que les prix des médicaments étaient élevés que les Marocains supportaient sans broncher toutes les multiples augmentations que connaissaient les prix des médicaments. C’était une époque. Celle-ci est désormais révolue.
Sans jeter la pierre a quiconque, nous souhaitons, nous voulons que ces prix soient périodiquement revus à la baisse afin de permettre à tous nos concitoyens aux conditions limitées financièrement parlant de pouvoir accéder facilement a ces produits.
Nous sommes tous concernés

Ce qu’il faut , c’est des actions pérennes , une stratégie claire , et pourquoi pas , mettre en place un comité national chargé de veiller constamment , périodiquement au control et à la révision des prix des médicament , un comité national ou siégeront des sages de différents horizons et bien entendu des représentants des malades.

Nous sommes tous concernés par l’accessibilité des médicament, par les prix de ces produits, ce n’est pas uniquement une affaire du ministère de la santé, de l’industrie pharmaceutique, des médecins prescripteurs, des pharmaciens, des organismes de prévoyance sociale , le citoyen est lui aussi concerné car c’est lui le consommateur de ces médicaments et en tant que tel il a son mot à dire concernant les prix des médicaments.

Quand nous parlons de la baisse des médicaments, nous ciblons les 6500 spécialités existantes dans l’officine et pas seulement 1.000 ou 2. 00 produits qui ont vu leurs prix baisser.

Il est vrai que c'est un début ,des actions qui ont nécessité des décisions politiques courageuses .Aujourd’hui , on se doit de saluer le travail qui a été réalisé par le professeur Louardi , l’industrie pharmaceutique , les officinaux , les grossisteries , les organismes gestionnaires de l’AMO , l’ANAM , la CNOPS , la CNSS……..

On est en droit d’être optimiste, de regarder l’avenir avec sérénité, et souhaiter que les choses s’amélioreront encore plus.
Les 1ères Assises Nationales du Médicament et des Produits de Santé interviennent a un moment clé de l’histoire de notre système de santé marqué par une reforme en profondeur qui vise a garantir a tous nos concitoyens un égal accès aux soins et aux médicaments.
De grands espoirs sont placés dans ces premières assises du médicament qui verront la participation des différents acteurs des secteurs public et privé qui interviennent dans le domaine du médicament.

Nous reviendrons inchallah sur ce sujet pour présenter les différentes recommandations issues des travaux des commissions de ces premières assises nationales du médicament et des produits de santé.

_________________
Docteur My Ahmed IDRISSI  
Administrateur-fondateur du Forum
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rezoweb.com/forum/sante/myastheniagravi.shtml
 
Premières assises nationales du médicament Plaidoyer pour un accès équitable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premières Assises nationales du médicament et des produits de santé
» PLAIDOYER POUR MA TERRE:
» plaidoyer pour le bonheur
» Plaidoyer pour ma terre Herbert Pagani
» 2 et 3 mai 2011 : Assises nationales sur le harcèlement (Lycée Louis-le-Grand)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS  :: DES AMIS FACE À LA MYASTHÉNIE-
Sauter vers: