FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS

FORUM DE L'ASSOCIATION DES AMIS DES MYASTHÉNIQUES
A.A.M.M.

Les bons conseils ne remplaceront jamais un Médecin
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Quels effets sur la santé ? Jeûne du mois de Ramadan et perte de poids

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
My Ahmed
Médecin et Administrateur du Forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7552
Age : 73
Quelle est ta Maladie ? : Médecin
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Quels effets sur la santé ? Jeûne du mois de Ramadan et perte de poids   Mar 14 Juil 2015 - 21:53


Quels effets sur la santé ?
Écrit par Ouardirhi Abdelaziz
Jeûne du mois de Ramadan et perte de poids




Le mois du Ramadan revêt pour tous les Marocain, une importance toute particulière. C’est l’un des cinq piliers de l’islam ; c’est le mois de la révélation du saint Coran caractérisé par des prières, de dévotion, de la charité, de la solidarité ; c’est le mois où chaque personne pratiquante entretient une grande dimension spirituelle avec notre créateur. Si le jeûne du mois de Ramadan est si bénéfique, tant sur le plan spirituel, physique, psychologique que social et économique, il n’en demeure pas moins vrai aussi, que le jeûne qui est observé tout au long du mois sacré du Ramadan peut induire des effets sur le corps tels que la prise de poids ou au contraire, la perte de poids, surtout en période de chaleur comme c’est le cas actuellement. Cette question de poids est souvent un objet de longues discussions entre amis. Quels sont les effets du jeûne sur la santé ? Notre organisme peut-il en tirer parti ?
Avant de parler de Ramadan et de ses effets sur la santé, il convient tout d’abord d’insister sur un aspect fondamental du jeûne du mois de Ramadan, qui naturellement est plus qu'un simple désir d'éliminer les toxines ; le jeûne correspond à une démarche spirituelle. En rompant avec les habitudes alimentaires et sociales, il crée un état propice à la réflexion, au recentrage sur soi. Sous l'effet de la privation de nourriture, le fonctionnement cérébral est modifié et l'esprit est davantage orienté vers le moi, d'où parfois un sentiment de toute-puissance et l'impression d'être au-dessus des contraintes du corps. Ceci étant dit, il n’en demeure pas moins vrai que le jeûne du mois de Ramadan a aussi des effets sur l’organisme, très bénéfiques certes, mais qui peuvent aussi influencer la physionomie de certaines personnes, suite à une prise ou perte de poids.


Ramadan et prise de poids

Pour les personnes en surpoids ou celles qui sont carrément obèses, le jeûne du mois sacré de Ramadan est une excellente occasion de jeter un peu de poids supplémentaire, mais à condition de bien observer certaines règles diététiques précises, car il n’est pas dit que si on jeûne toute la journée et que l'on ne peut manger qu'au coucher du soleil, on devrait forcément perdre du poids.

C’est vrai que ne pas boire, ne pas manger toute la journée du lever au coucher du soleil , qui plus est en été, par les fortes chaleurs que connait notre pays depuis plusieurs jours, est une épreuve physique qui normalement ferait perdre du poids, mais ce qui se passe dans la réalité des choses, c’est qu’après le jeûne que nous observons du lever au coucher du soleil ( 16 heures ), on est tellement affamé au moment du Ftour, que l’on se rue sur la nourriture et pour se prémunir contre la faim, on engloutit généralement des portions gargantuesques d’aliments constitués de dattes , raisins , fruits secs , baghrir , mssamen , batbout , miel , fromage , harrira , thé , café , jus de fruits , pâtisseries , lait ……

Le deuxième repas est lui constitué de légumes, de viande ou poissons. Cela varie en fonction des moyens des uns et des autres , mais tous ne se privent pas durant le mois de Ramadan.

Tous ces aliments sont très riches, très énergétiques. Résultat : on prend souvent du poids et nombreuses seront les personnes qui se retrouveront systématiquement après la fin du mois de Ramadan avec un surpoids allant de 4 à 6 kg et qui devront se remettre au régime, pratiquer une activité physique pour brûler, éliminer toutes les graisses stockées.

Par contre, on observe durant le mois de Ramadan, que certaines personnes perdent du poids et deviennent franchement un peu maigre.

Mais aussi perte de poids

Contrairement à ceux qui prennent du poids durant le mois de Ramadan, certaines personnes connaissent l’effet inverse lors du Ramadan. Les médecins sont unanimes pour reconnaitre que pendant le jeûne, la perte de poids est une conséquence normale dans le processus de nettoyage de l'organisme. Elle n'est pas dangereuse, mais doit toujours être contrôlée afin de s'assurer du bon déroulement du jeûne.

Cependant, il convient de signaler que certaines personnes peuvent accuser des pertes de poids pouvant aller jusqu’à 4 ou 5 kg, et parfois même bien plus au point que leur organisme et leur physionomie inquiètent. Il est évident que ce n’est pas une règle générale, mais ils sont nombreux ceux et celles qui perdent du poids. Ce sont des personnes qui sont déjà très minces et qui se rassasient très vite, n’ayant pas un grand appétit. Ces personnes n’hésitent pas à consulter le médecin, car l’aspect de leur corps ne les laisse pas indifférent, bien au contraire c’est une véritable hantise, à telle enseigne que la perte de poids peut être vécue comme un calvaire, surtout si elle s’accompagne d’une baisse d’énergie et de trop grandes faiblesses, voire de malaises.

Les bienfaits du jeûne de Ramadan

Au – delà de ce que nous venons de voir, entre perte et prise de poids, il y a lieu de rappeler avec force que le jeûne du mois de Ramadan a des effets médicaux importants, dans le domaine hormonal, de l'hydratation, sur le transit, dans le domaine psychologique également. Ce sont des aspects fondamentaux scientifiquement prouvés. En effet, toutes les recherches et études entreprises dans le but de déterminer l’efficacité et l’innocuité du jeûne sur la santé ont démontré des résultats positifs dans le traitement de nombreux troubles notamment l’intolérance alimentaire, l’hypertension, l’insuffisance cardiaque congestive, l’eczéma, le psoriasis, la pancréatite aiguë, l’arthrite rhumatoïde, la goutte, le rhumatisme et certaines maladies psychosomatiques.
Dans le domaine hormonal


Le jeûne entraîne une inversion des cycles insuline-glucagon.
Durant le reste de l'année, l'hormone digestive la plus sécrétée est l'insuline. Il s'agit d'une hormone qui permet au glucose, un sucre qui constitue le véritable carburant de notre organisme, de pénétrer dans les cellules pour y être consommé et transformé en énergie.
L'insuline permet également la mise en réserve du surplus d'énergie fournie par l'alimentation. Il semble qu'il existe une importante relation entre l'insuline et le système adrénergique. L'adrénaline est l'hormone de l'effort, de la consommation rapide d'énergie, du combat.
L'insuline en faisant entrer le glucose dans les cellules entraîne dans les premiers jours de Ramadan des hypoglycémies, c'est à dire des chutes du taux de glucose dans le sang. Ces hypoglycémies sont responsables de la sensation de faim ressentie par le jeûneur. Durant le Ramadan, après les premiers jours, l'insuline laisse sa place prédominante au glucagon. Le glucagon est l'hormone du jeûne, elle va mobiliser les réserves de l'organisme en particulier les graisses pour fabriquer le précieux glucose qui n'est plus apporté par l'alimentation.
La prédominance du glucagon au bout de quelques jours de jeûne permet de moins présenter d'hypoglycémies graves et donc de moins sentir la faim.

Dans le domaine de l'hydratation


Le corps perd naturellement de l'eau en permanence : par la respiration, par la transpiration, par les urines et par le tube digestif (dans les selles). En temps normal, les apports couvrent les pertes, si ce n'est pas le cas, la soif nous rappelle à nos devoirs vis à vis de notre corps.
Mais lors du jeûne, il ne nous est pas possible de répondre à la soif en absorbant de l'eau. Le corps va alors s'adapter en réduisant les pertes : les urines deviennent beaucoup plus concentrées et moins abondantes, le tube digestif récupère l'eau des selles qui deviennent alors plus dures, ce qui risque d'amener une constipation.
C'est ainsi qu'une fois par an, en jeûnant, nous réactivons des mécanismes de notre corps qui ne sont pas utilisés en temps normal mais qui, en cas de pénurie de nourriture ou d'eau, nous permettraient de survivre plus longtemps.


Sur le plan psychologique


Le fait d’observer le jeûne tout au long de la journée, de faire ses prières, de venir en aide aux autres, à ceux qui sont dans le besoin, le fait donc de mener à bien le jeûne tout au long de ce mois béni de Dieu est une victoire de la volonté du croyant sur ses pulsions naturelles, de maitriser sa colère durant le jeûne. Or, la faim et la soif constituent des aiguillons qui nous rendent plus irritables. Si le croyant arrive à dominer ses pulsions de colère durant cette période d'irritabilité accrue qu'est le jeûne, il y arrivera d'autant mieux lorsqu'il ne jeûnera pas.
C'est ainsi que le jeûne du Ramadan est une formidable école de patience et d'endurance permettant aux croyants de renforcer leur personnalité tout en les rendant plus sociables et plus agréables.

_________________
Docteur My Ahmed IDRISSI  
Administrateur-fondateur du Forum
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rezoweb.com/forum/sante/myastheniagravi.shtml
 
Quels effets sur la santé ? Jeûne du mois de Ramadan et perte de poids
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels effets sur la santé ? Jeûne du mois de Ramadan et perte de poids
» Eclairage fluocompact ou à led: quels effets sur la santé?( vu sur dame nature)
» Quels effets attendre de la lithothérapie ?
» Un astéroïde géant risque de percuter notre planète en avril 2036
» Pratiquer un sport pour reste jeune et en forme plus longtemps

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS  :: Coin Santé pour les Visiteurs non inscrits-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: