FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS

FORUM DE L'ASSOCIATION DES AMIS DES MYASTHÉNIQUES
A.A.M.M.

Les bons conseils ne remplaceront jamais un Médecin
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RÉQUISITOIRE AUX PARLEMENTAIRES ET CONSEILLERS DE SM LE ROI A PROPOS DES TAXES SUR LES MALADIES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
My Ahmed
Médecin et Administrateur du Forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8096
Age : 73
Quelle est ta Maladie ? : Médecin
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: RÉQUISITOIRE AUX PARLEMENTAIRES ET CONSEILLERS DE SM LE ROI A PROPOS DES TAXES SUR LES MALADIES    Ven 8 Oct 2010 - 14:42





RENTRÉE PARLEMENTAIRE OCTOBRE 2010
RÉQUISITOIRE AUX PARLEMENTAIRES
ET AUX CONSEILLERS DE SA MAJESTÉ LE ROI DU MAROC SIDI MOHAMMED VI
A PROPOS DES TAXES SUR LES MALADIES :
TAXE DE DOUANE ET TVA QUI NE FRAPPENT QUE LES MALADES !






Réquisitoire à nos cadres,
aux parlementaires, aux conseillers de SM le ROI,
aux élus et décideurs.




Au moment de la présentation du budget national au Parlement, nous vous rappelons pour y réfléchir et défendre vos électeurs, l’existence de freins contraignants sur la santé des malades. Leur droit à la santé est réduit par les réglementations fiscales actuelles qui s’avèrent être des lois antisociales. Ce, au moment même où SM le Roi qui va ouvrir la cession du Parlement revient de NEW YORK où il a défendu à l’ONU nos valeurs et nos chantiers de Développement Durable, dont l’INDH, est la meilleure illustration. Ce plaidoyer, à propos des taxes de Douane et de TVA sur les maladies, et leur défiscalisation, entre naturellement dans le cadre des objectifs et des priorités du Millénium pour le Développement.


Nous vous rappelons que malgré les progrès faits, des inégalités fragrantes tuent encore des enfants en bas âge et des femmes enceintes, qui ne trouvent pas partout les moyens d’accès rapides aux soins. Le Maroc a besoin de dix fois plus d’ambulances, de services d’urgences et de médecins, sérieux et motivés, pour relever ces défis ! Par ailleurs, il est inacceptable que les intrants des médicaments, inventés ou fabriqués ailleurs, soient taxés d’entrée pour pénaliser ceux qui en ont besoin pour leur vie et leur santé, les malades marocains !


Médecins, pharmaciens, professeurs, société civile et malades, se dressent contre ces entraves inciviques. Nous nous activons à l’AAMM, à travers la presse écrite, toutes tendances confondues, les médias et les écrits directs, et ce depuis 7 ans, face aux taxes sur les médicaments et le matériel technique des soins.


Nous sommes dépités et perplexes, ahuris par l'indolence que nous observons de la part du Gouvernement ! Nous ne responsabilisons nullement celui-ci, au contraire ! La négligence face aux exactions sur les malades est un fait qui reste constant, nonobstant les rares correctifs face aux maladies les plus graves et les progrès de l’AMO ! Nous savons que la solution est un gros dossier, qu’il représente un choix de société, une philosophie et requière un acte de courage politique.

Car la maladie n’est pas un choix, pour que les rares et nouvelles dispenses des taxes n’affectent que les maladies dramatiques, les plus graves, excluant les plus courantes, en créant une discrimination amorale ! La dispense doit être générale pour être efficiente. Tout le circuit des soins doit être exonéré pour être efficace et productif d’effets sur la santé et de chiffres exploitables, capables de représenter nos efforts devant les instances internationales.


Les nôtres semblent atteints d'aphasie, de mutisme, peut-être de timidité ou de superbe, en ce qui concerne nos sollicitations, telles que vouées aux bénéfices et au bien-être de tous les Marocains ! Ils donnent à penser, qu’ils rejettent l’importance, la justesse, l'éthique, la logique et l'équité de cette Réforme sollicitée des Hauts Lieux.


Nos cadres, sont-ils en manque de solutions civiques ou d'ardeur dans les rouages réglementaires ou juridiques ? Est-ce trop complexe pour eux de comprendre et de libérer les malades des entraves fiscales qui les aliènent et les atteignent, et ce, si et seulement si quand ils sont malades ? Ceux qui sont sains ne paient pas de taxes sur leur bonne santé en n’achetant pas de médicaments ! Ceux qui sont couvert par les Caisses, ce sont les Caisses qui se vident à payer pour eux les taxes indirectes sur leurs maladies ! Et ils ne le savent pas, ou ‘’s’en fichent’’, incapables de refréner ces charges !


On appelle ces exactions du sadisme. Ça n’a pas d’autres dénominatifs plus pudiques ou diplomatiques. Ce fait d’exploiter les souffrances et d’appliquer la sinistre TVA sur les maladies et la Taxe de Douane sur les médicaments est une punition collective, inconsciente et coercitive sur des malades !

Ce, quand on sait sciemment que la maladie est un état de faiblesses, d’improductivité, d’absence de gains et de bénéfices, mais clairement d’atteinte à l’intégrité physique, à la dignité, à la vie , plutôt qu’un produit de luxe ou de confort, justifiant qu’il soit taxé à l’importation et fiscalisé. Et on ne peut pas faire de Développement Humain en négligeant le paramètre accès à la santé. La santé ne doit pas être assujettie aux taxes de Douane, tout comme le pain et le livre !


Sommes-nous inhibés, incapables d'oser, d'imaginer, de réformer, jusqu'à ce que nos protecteurs culturels et politiques nous impulsent des ordres ou nous livrent des lois pour application, dans un cadre humanitaire de droits de l'homme humiliant ou de mondialisation forcée ?


Nous nous devons d’ouvrir chirurgicalement, volontairement, indépendamment, ce chantier humanitaire de développement sanitaire ! Le financer, donner l’exemple du Maroc, là aussi, comme SM Mohammed VI le fait souvent par ses innovations sociales ! Évidemment qu’il faudra translater le manque à gagner de ces rubriques éhontées, sur les produits de luxe et ne pas rester anesthésiés par toutes les occupations que nous affrontons de façon vitale et existentielle pour notre vie et notre souveraineté.


Nous sommes indépendants depuis le retour de Mohammed V et libres de créer, d’inventer, de réglementer et de façonner les lois qui servent notre Peuple, au lieu d’en asservir les couches les plus faibles ! Celles des malades, qui sont exténués par 25% de taxes sur toutes les étapes des soins ! Des taxes fossiles, sont pire que la dîme et la gabelle, car elles affectent le parcours des soins insidieusement et en limitent l’accès.


Avec deux Chambres de Députés et de Parlementaires, assister à tellement de faiblesses, est décevant et consternant ! Et dire que nos représentants sont les messagers du Peuple ! En fait, on est tenté de croire qu’ils ne représentent que les gens sains et riches. C’est ce que pensent les électeurs blasés par le vide des amphis dont brillent leurs abscondes absences ! Preuves en sont les parachutages décriés, les navettes entre les Partis et les urnes pas toujours honorées ! Sauf exception et respect à ceux qui sont actifs et souvent présents, ils ne défendent ni les malades ni les principes éthiques qu’ils enfreignent.


Ceci est un cri embrasé, qui ne s’embarrasse pas des précautions hypocrites d’usage et qui les interpelle pour les responsabiliser, afin de donner le meilleur d’eux-mêmes ! Et ce ne sont pas nos dignes Premier Ministre et Présidents des deux Chambres qui nous en voudront face à l’iniquité et aux inepties que sont ces taxes ! ! Car, le Parlement peut produire et proposer des lois pour supprimer des réglementations antisociales. Et là, il se situe dans l’essence la plus superbe de ses fonctions législatives ! C’est son rôle c’est son devoir !


Les malades, n’ont qu’Allah à espérer pour éveiller nos élus. Perclus qu’ils semblent dans leurs simples et étroits devoirs de figurants. Qui plus est, sont des fantômes incapables qu’ils sont de soumettre nos dols et nos respectueuses demandes de grâce à SM le Roi Sidi Mohammed VI, que Dieu Le garde, pour la cohésion et les progrès de ce peuple de paix, à sa libération fiscale des impôts et entraves sur les maladies !




Fait à Kénitra, le 8 octobre 2010,

Docteur Idrissi My Ahmed


ASSOCIATION DES AMIS DES MYASTHÉNIQUES DU MAROC

CENTRE DE RÉFÉRENCE RÉGIONAL DES MALADIES NEUROMUSCULAIRES


112, avenue Mohamed Diouri, Kénitra, Telfax : 0537376330 , Assistance: 0661252005
http://myasthenie.com , aamm25@gmail

DR IDRISSI MY AHMED

_________________
Docteur My Ahmed IDRISSI  
Administrateur-fondateur du Forum
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rezoweb.com/forum/sante/myastheniagravi.shtml
 
RÉQUISITOIRE AUX PARLEMENTAIRES ET CONSEILLERS DE SM LE ROI A PROPOS DES TAXES SUR LES MALADIES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TAXES SUR LES MALADIES. APPEL A M. LES CONSEILLERS DE SM LE ROI
» TAXES SUR LES MALADIES:RÉQUISITOIRE AU PARLEMENT ET APPEL AU GOUVERNEMENT
» ELECTIONS ET TAXES SUR LES MALADIES, UN APPEL AUX CONSEILLERS DE SM ET AUX FUTURS ELUS
» Un article réquisitoire contre le socle commun
» [Primaire] A quoi servent les conseillers pédagogiques ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS  :: DES AMIS FACE À LA MYASTHÉNIE-
Sauter vers: