FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS

FORUM DE L'ASSOCIATION DES AMIS DES MYASTHÉNIQUES
A.A.M.M.

Les bons conseils ne remplaceront jamais un Médecin
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sclérose en plaques : Une maladie coûteuse et imprévisible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
My Ahmed
Médecin et Administrateur du Forum
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8091
Age : 73
Quelle est ta Maladie ? : Médecin
Date d'inscription : 28/07/2005

MessageSujet: Sclérose en plaques : Une maladie coûteuse et imprévisible   Jeu 8 Mai 2008 - 14:45

Sclérose en plaques
Une maladie coûteuse et imprévisible

Le coût estimatif d'un traitement de fond est d'environ 10.000 DH par mois


Publié le 28.03.2008 sur LE MATIN

La sclérose en plaques est une maladie redoutable nécessitant un traitement lourd et coûteux.

Les médecins doivent, à cet égard, adapter leur traitement à la réalité socioéconomique des patients. Par ailleurs, le traitement de la sclérose en plaques doit être adapté à la spécificité de chaque malade puisque chaque personne a une vulnérabilité particulière», a précisé le Pr. Rachid Mossedaq, neurologue, lors d'une conférence médicale portant sur la sclérose en plaques organisée par l'Association des amis des myasthéniques du Maroc (AAMM), dont le siège est à Kénitra, en collaboration avec l'Association marocaine des malades atteints de la sclérose en plaques (AMMASEP) et en partenariat avec un grand laboratoire de médicaments.

Afin de mieux cerner le sujet sur cette affection, le professeur Rachid Mossedaq a exposé l'historique de cette maladie handicapante en soulignant que ses causes associent des facteurs génétiques (la famille d'un malade a plus de risque d'être touchée que la population générale) et des facteurs environnementaux (les pays tempérés sont beaucoup plus touchés que les pays tropicaux, quelle que soit l'origine ethnique).

Il a, en outre, indiqué que l'avènement de l'Imagerie par résonance magnétique (IRM) a été d'un grand apport pour une meilleure appréhension de cette pathologie étant donné que cette technologie permet de visualiser les plaques au sein du système nerveux central. La ponction lombaire qui recueille le liquide céphalorachidien met en évidence l'inflammation du système nerveux central. Le professeur Mossedaq a tenu également à attirer l'attention des malades atteints de sclérose en plaques d'éviter l'exposition à la chaleur (bain maure, bain de soleil…) qui constitue un facteur aggravant.

De son côté, le Pr. Ahmed Bourazza, neurologue au CHU Avicenne de Rabat, a rappelé les différents types de traitement de cette maladie qui sont au nombre de trois : traitement des poussées, traitement de fond et traitement symptomatique. «Compte tenu de la cherté des coûts de traitement de la sclérose en plaques, si l'on sait que le coût estimatif d'un traitement de fond est d'environ 10.000 DH par mois, il est primordial d'assurer la prise en charge sociale de cette maladie et les patients de leur côté doivent respecter scrupuleusement des règles d'hygiène de vie», a-t-il souligné.

Le docteur neurologue Karmach du CHU Avicenne de Rabat a, pour sa part, présenté quatre cas cliniques de la sclérose en plaques. Les quatre patients dont l'âge varie entre 25 et 47 ans ont présenté des symptômes différents d'où la difficulté d'établir un diagnostic. Il a aussi insisté sur la recherche par les médecins des signes extra-neurologiques qui sont souvent méconnus.

Depuis 2006, l'AMMASEP, dont Rachida Tenouri est présidente, œuvre pour la défense de la cause des malades atteints de la sclérose en plaques. Ses principaux objectifs sont : soutenir moralement et psychologiquement les malades atteints, recenser leur nombre à travers le pays, sensibiliser
les médecins et les autorités concernés de manière générale sur la maladie et l'utilité d'aider les patients à mieux surmonter leur maladie, organiser des conférences, séminaires et autres manifestations sur les dernières avancées de la recherche scientifique concernant la sclérose en plaques.

Aussi, le Dr My Ahmed Idrissi, président de l'AAMM et fervent défenseur des malades démunis en général et des myasthéniques en particulier, et qui a fait de la détaxation des médicaments son cheval de bataille, a déclaré à l'issue de cette conférence : «Cette rencontre des spécialistes et des médecins n'est pas la première à Kénitra, une cité qui a vu naître l'Amicale des médecins de Kénitra, première association de formation médicale continue du Maroc. Elle a cependant initié un système d'ouverture de l'université et des médecins sur les malades.

Ainsi, lors de cette rencontre, des personnes atteintes de sclérose en plaques venant de Rabat et de Kénitra ont écouté avec intérêt et émotion les problèmes, diagnostic et évolution de cette autre maladie rare et orpheline. Les médecins ont touché du doigt le poids hyper-onéreux du traitement qui doit être administré quasiment à vie pour relativiser et retarder la chute du malade dans l'handicap le plus profond.

A travers ces mots, j'interpelle les pouvoirs publics à exonérer tous les médicaments, sans discrimination, radios et analyses, des taxes qui les entachent ! J'en appelle à la loi et à l'éthique pour penser aux malades afin de les dispenser des taxes injustes qui les frappent sur
leur santé. Je souhaite des responsables de la santé qu'ils dialoguent avec les grandes firmes internationales du médicament afin de nous appliquer des tarifs préférentiels, quelle que soit l'âpreté des cours internationaux qu'ils affichent !», conclut-il.
-------------------------------------------

Conseils de prévention

La sclérose en plaques atteint plus les femmes que les hommes (2 femmes pour un homme).
Elle touche essentiellement les jeunes de 25 à 35 ans. C'est une maladie inflammatoire du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Elle attaque la gaine des voies nerveuses, la myéline. Ainsi, il est conseillé aux malades atteints de la sclérose en plaques : le repos, éviter le stress, participer aux groupes de soutien, éviter les infections virales et bactériennes, éviter les écarts brutaux de température, le café, la cigarette et l'alcool.

Aujourd'hui, une étude présentée aux Etats-Unis a dévoilé qu'un nouveau médicament, actuellement testé sur l'homme, a permis de supprimer la sclérose en plaques et d'autres maladies auto-immunes chez des souris. Le traitement agit en stimulant le développement de cellules T, un type de globules blancs qui participe à la défense naturelle de l'organisme.

Actuellement, ce médicament fait l'objet d'essais cliniques de phase 1 chez l'homme, et il faudrait des années avant que son efficacité et son innocuité soient démontrées.



Par Driss Lyakoubi | LE MATIN

_________________
Docteur My Ahmed IDRISSI  
Administrateur-fondateur du Forum
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rezoweb.com/forum/sante/myastheniagravi.shtml
 
Sclérose en plaques : Une maladie coûteuse et imprévisible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sclérose en plaques : Une maladie coûteuse et imprévisible
» Gènes de la sclérose en plaques
» Sclérose en Plaques : Un facteur de risque identifié
» Interpellation très directe d'un miraculé de la sclérose en plaques
» Pour Jacou, qui a la sclérose en plaques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM MYASTHÉNIE ET PLUS  :: DES AMIS FACE À LA MYASTHÉNIE-
Sauter vers: